Quand on est en situation de handicap ou de dépendance liée à l’âge, le maintien à domicile est toujours une source d’inquiétude et d’angoisses. Ne pas savoir comment s’y prendre, quels sont ses droits et les démarches qui doivent être faites pour mettre en place un accompagnement, ni auprès de qui on peut faire appel pour assurer l’aide au domicile sont les principales contraintes sous-jacentes à la mise en place d’un accompagnement.

Face à cette problématique, d’autres questions se posent. Comment financer son aide à domicile, quelles sont les démarches à effectuer et auprès de qui s’adresser ? Pour y répondre, il est important de faire la distinction entre handicap et dépendance. L’une concerne les personnes âgées de moins de 60 ans, l’autre, les personnes âgées de 60 ans et plus. Autre point important, la mise en place d’une aide au financement d’un maintien à domicile nécessite en amont d’une reconnaissance de votre handicap ou de votre dépendance.

 

Le Conseil Départemental :

Dans le cadre du maintien à domicile, les deux principales aides accordées sont l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). L’une est accordée aux personnes âgées de 60 ans et plus, l’autre aux personnes âgées de moins de 60 ans. Ces deux allocations sont attribuées par le Conseil Départemental. Leur obtention est soumise à différents critères qui prennent notamment en compte vos ressources, votre degré d’autonomie et votre lieu de résidence. Si l’APA et la PCH sont les deux principales aides au financement d’une aide au maintien à domicile, c’est parce que le montant des plans d’aide proposés aux bénéficiaires permet de prendre en charge en moyenne les 3/4 des besoins en accompagnement. L’obtention de l’une ou l’autre de ces allocations se fait sur demande, auprès de votre Conseil Départemental.

Si vous êtes en situation de handicap, d’autres prestations que la PCH peuvent être accordées soit pour venir combler une perte de revenus lié à votre affection, soit pour vous aider à financer une aide à domicile. N’hésitez donc pas à prendre contact avec la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour en savoir plus sur les différentes aides proposées et retirer un dossier nécessaire à toute demande de prestation.

 

Le CCAS :

Dans certains cas et dans certaines communes, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), peut proposer une participation à titre exceptionnelle ou récurrente au financement des prestations destinées au maintien à domicile. Le plus souvent, il s’agit d’une participation substantielle, mais qui peut néanmoins contribuer à réduire votre reste à charge.

 

La complémentaire santé et la prévoyance :

Certains organismes de complémentaire santé (mutuelle) ou de prévoyance, dispose d’un service appelé “Action Sociale”. Ce service, propose un accompagnement à ses adhérents pour les aider à faire face à des difficultés ponctuelles qui peuvent survenir à un moment ou à un autre de votre vie. Ainsi, lorsque votre demande d’APA ou de PCH est en cours, rejeté ou insuffisamment conséquent, vous pouvez solliciter l’action sociale. Prenez donc contact avec votre complémentaire santé ou votre institut de prévoyance pour demander si vous êtes éligible à une aide auprès de l’action sociale.

 

La caisse de retraite complémentaire :

Retraité ou cotisant du régime général ou des régimes spéciaux, les caisses de retraites et les caisses de retraites complémentaires disposent également d’une action sociale qui peut être sollicité au titre d’une demande d’aide au financement d’une aide à domicile.

 

Les autres aides :

Votre Comité d’Entreprise (CE) ou CSE peut également être en mesure de vous accompagner dans la recherche d’un financement au maintien à domicile, que ce soit pour vous même ou un membre de votre foyer. Financer son maintien à domicile ne passe pas cependant pas uniquement par trouver une solution qui vous accompagnement dans le paiement des prestations d’aide et d’accompagnement. Pour garantir une prise en charge dans la durée et dans les meilleures conditions, il est parfois nécessaire de procéder à une évaluation du logement qui va déterminer si des aménagements sont nécessaires pour l’adapter à vos contraintes. Ces évaluations sont effectuées par un évaluateur qui se déplace à votre domicile. Dans le cadre d’une demande d’APA ou de PCH, c’est le Conseil Départemental qui procédera à cette évaluation. En dehors de l’APA et de la PCH ou en complément, vous pouvez faire appel à une structure spécialisée. Si vous cherchez un prestataire à même d’évaluer votre logement et de vous proposer des solutions d’aménagement, nous vous conseillons de faire appel à Merci Julie, spécialisée dans le diagnostic et la recherche de solutions liées à l’aménagement du logement. Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site internet : https://www.merci-julie.fr/.

 

ADVI & Services, structure agréée et autorisée :

Agréée par la DIRECCTE, autorisée par le Conseil Départemental pour la prise en charge des prestations d’aide et d’accompagnement des bénéficiaires de l’APA et de la PCH, ADVI & Services vous propose ses prestations liées au maintien à domicile, avec ou sans financement spécifique, réalisées par des intervenants rigoureusement sélectionnés pour leurs formations et leurs compétences. À ce titre, toutes nos interventions sont programmables 365 jours par an et à toute heure du jour et de la nuit. Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez nous contacter par téléphone au 01 46 30 04 00, nous envoyer un message sur CETTE PAGE, ou faire une demande de devis en ligne gratuitement PAR ICI.

  • 4
    Partages